Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1832 - tome 8.djvu/324

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


mière rencontre ; car comme je n’aurais plus eu qu’à mourir, le plus tôt aurait été le mieux.

— Eh bien ! Tanneguy, au lieu d’aller seul et sans armure au-devant de l’ennemi, nous irons tous deux et bien armés : qu’en dis-tu ?

— Que le Seigneur vous a donné la volonté, qu’il faut maintenant qu’il vous accorde la force.

— Tu seras là pour me soutenir.

— C’est une guerre longue que celle que nous allons faire, monseigneur, — longue et fatigante, non pas pour moi qui depuis trente ans vis dans ma cuirasse, comme vous dans votre velours. — Vous avez deux ennemis à combattre dont un seul ferait trembler un grand roi. Une fois l’épée hors de la gaine et l’oriflamme hors de Saint-Denis, il faudra que ni l’une ni l’autre ne rentrent dans leurs fourreaux, que de vos deux ennemis, Jean de Bourgogne et Henry d’Angleterre, le premier ne soit sous la terre de France, et l’autre hors de la terre de France. — Pour en venir là, il y aura de rudes mêlées. — Les nuits de guet sont froides, les journées des camps sont meurtrières ; — c’est une vie de soldat à prendre, au lieu d’une existence de prince à continuer ; ce n’est point une heure de tournois, ce sont des jours de combat ; ce ne sont point quelques mois d’escarmouches et de rencontres, ce sont des années entières de luttes et de batailles. — Monseigneur, songez-y bien.

Le jeune dauphin, sans répondre à Tanneguy, quitta son bras, et marcha droit à l’homme d’armes qui veillait dans l’une des tourelles de la Bastille ; en un instant le ceinturon qui soutenait la trousse de l’archer fut serré autour de la taille du dauphin, l’arc de frêne du soldat passa entre les mains du prince, et la voix du jeune homme avait pris un accent de fermeté que personne ne lui connaissait, lorsque se tournant vers Duchâtel étonné, il lui dit :

— Mon père, tu dormiras tranquille, je pense, quoique ce soit la première veille d’armes de ton fils.

Duchâtel allait lui répondre, lorsqu’un développement de la scène qui se passait au pied de la Bastille vint changer la direction de ses idées.