Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1832 - tome 6.djvu/699

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



et toutes ses pensées semblaient avoir le ciel pour objet. « J’ai péché, s’écriait-elle, mais mon salut est en vous. Seigneur Jésus ! » — Lorsqu’elle fut rétablie, elle me pria de la laisser aller à la campagne quelques jours pour changer d’air, et me demanda de lui prêter trois dollars.

« Pendant son absence, une dame de la ville vint me demander, et s’informa, avec quelque agitation, si ma servante Nancy était à la maison ; je lui répondis qu’elle était à la campagne : Dieu soit loué ! s*écria-t-elle, ne souffrez pas qu’elle remette les pieds chez vous ; c’est la femme la plus abandonnée de la ville. On a dit à un gentilhomme qui vous connaît, qu’elle était à votre service, et qu’elle se vantait de pouvoir entrer dans votre maison à toutes les heures de la nuit. Elle me raconta ensuite beaucoup de circonstances qu’il n’est pas nécessaire que je répète, mais qui prouvaient clairement combien Nancy était un hôte dangereux.

« Je l’attendais le lendemain soir, et je crois que dans l’intervalle je ne fis autre-chose que chercher un prétexte pour lui donner son congé sans en venir à un éclaircissement. A la fin elle arriva, et toutes mes réflexions n’ayant pu me suggérer une autre raison, je lui donnai la véritable. Je n’aperçus pas la moindre altération sur son visage ; elle me regarda fixement et me dit du ton le plus civil : « J’aimerais bien à savoir qui vous a dit cela ». Je lui répondis qu’il était fort inutile qu’elle l’apprît, et que je désirais qu’elle quittât de suite la maison. « Je suis toute prête, dit-elle avec la même tranquillité ; mais comment nous arrangerons-nous pour les trois dollars ? — C’est tout arrangé, Nancy, lui dis-je, je vous souhaite le bonjour. — Alors je vais rassembler mes hardes, reprit-elle ; » et elle sortit. — Une demi-heure après, comme nous allions nous mettre à table, elle entra avec cet air composé et civil qui lui était habituel : « Je viens pour vous souhaiter toutes sortes de bonheur,» dit-elle ; et elle quitta la maison. »

Cette difficulté de trouver et de conserver des domestiques, engendrée par l’esprit démocratique, entraîne à son tour deux