Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1832 - tome 6.djvu/681

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


MOEURS DES AMERICAINS. [1]




Ce fut le 4 novembre 1827 que mistress Trollope, l’auteur de cet ouvrage, quitta Londres pour se rendre en Amérique. Elle était accompagnée de ses deux filles et du plus jeune de ses fils. Le but de son voyage était la fondation d’un établissement pour ce dernier à Cincinnati, capitale de l’état d’Ohio. Le navire qui les portait, atteignit l’embouchure du Mississipi le 25 décembre. Mistress Trollope avait fait la traversée avec son amie, la célèbre miss Wright, qui était alors très préoccupée du dessein philanthropique de démontrer l’égalité intellectuelle des nègres et des blancs. Pour exécuter ce dessein, elle avait acheté un terrein considérable à Nashaboa, au milieu des forêts vierges de l’état de Tennessee. Par ses ordres, une grande clairière y avait été pratiquée, et dans cette clairière, des cases avaient été construites et un défrichement commencé. Sa sœur mistress W.... avait présidé à ces travaux préliminaires et l’y attendait. C’était là que devait se faire l’expérience, sur une égale quantité de petits nègres et de petits blancs, élevés de la même manière et sans aucune distinction de traitement. Des collections

  1. Domestic manners of the Americans, by mistress Trollope. Londres, 2 vol. 1832.