Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1832 - tome 6.djvu/663

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


que quoique ses privilèges soient peu d’accord avec les besoins de notre siècle, cependant elle conserve encore un caractère national, et que nous sympathisons avec tout ce qui est italien. Mais en Lombardie c’est autre chose : un Italien ne saurait se faire le conseiller des étrangers.


C. LIBRI.