Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1832 - tome 6.djvu/463

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


« Le nombre de personnes tuées l’hiver dernier est incroyable, surtout dans notre ancien département de Columbia.

« Le bâtiment de la compagnie, après un assez court passage, s’est perdu sur la barre, et son équipage entier, composé de trente-six personnes a été massacré par les Clatsops.

« Votre ami O... pendant qu’il était à la chasse, a été attaqué par les Pieds-noirs, et quatre de ses hommes ont été tués.

« Deux compagnies américaines, commandées par MM. Smith et Tulloch, ont été entièrement détruites ; une grande quantité de marchandises est tombée dans les mains des sauvages. Ces malheurs réunis ont prodigieusement affaibli notre influence sur les Indiens, et ils sont devenus beaucoup plus hardis et entreprenans. Nous craignons que l’hiver prochain ne nous, amène de nouveaux désastres.


EUGENE NEY.