Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1831 - tome 4.djvu/431

Cette page a été validée par deux contributeurs.
419
RÉVOLUTIONS DE LA QUINZAINE.

sant beaucoup les hommes, beaucoup la politique, beaucoup les salons, beaucoup tout ce qui se dit et tout ce qui se fait, déchirant le plus souvent à belles dents, tel est M. de Latouche. Quelquefois Paris est six mois sans le voir et sans l’entendre ; puis tout à coup il retombe au milieu de la ville, et alors gare les épigrammes ! il frappe à gauche et à droite, à tort et à travers : tantôt c’est un roman sans nom, tantôt c’est un article de journal signé tout au long ; quand il lui manque des ridicules, il en invente ; c’est un homme qui ne se gêne pas plus que cela.

Cette comédie de la Reine d’Espagne roule toute entière sur l’impuissance d’un vieux roi qui ne peut pas continuer une dynastie. Le but de l’auteur n’était pas autre que celui-ci : nous montrer à quoi tiennent ces grands mots : légitimité, royauté et paternité. Pour cela, M. de Latouche a mis a nu le vieillard, tout nu, tout ridé, tout coriace, froid et morose ; à côté du vieillard, il a placé une jeune reine. Grand débat entre la nature et la loi, entre le non forcé du vieillard et le oui délirant de la jeune femme. Mais la pudeur du public n’a pas voulu. Le moyen de faire écouter un parterre qui se met en frais de pudeur ! C’était là un des grands secrets de Molière. M. de Latouche ne paraît pas le posséder. Il a été forcé de retirer sa pièce, et, selon nous, il y a justice. Elle sera imprimée avec des notes, chacun pourra la voir.

Quant à la librairie, nous n’avons à parler que du nouveau roman de Cooper. Le Bravo a paru[1].

Le Bravo est un livre plein de charme. La description de Venise est complète. Non-seulement l’auteur a vu la mer, non-seulement il a parcouru les lagunes en gondole, mais encore il a marché dans les rues tortueuses de la ville. Cooper ne précise pas l’époque de son roman. L’action se passe à ce moment critique de la puissance vénitienne, quand le lion de St-Marc n’osait plus déployer ses ailes pour

  1. Quatre volumes in-12. Chez Gosselin, rue Saint-Germain-des-Prés.