Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1831 - tome 4.djvu/208

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


couant son jabot. Vous pensez que je n’étais guère à mon aise, et que je me levai aussi.

— C’est peut-être mon cher frère le roi de Prusse qui s’en est bien trouvé de son bon accueil à vos poètes ? Il a cru me jouer un tour en accueillant Voltaire comme il l’a fait ; il m’a fait grand plaisir en m’en débarrassant, et il y a gagné des impertinences qui l’ont forcé de faire bâtonner ce petit monsieur-là. — Vraiment, parce qu’ils babillent des à peu près philosophiques et des à peu près politiques en figures de rhétorique, ils croient pouvoir, en sortant des bancs, monter en chaire et nous prêcher.

Il s’arrêta ici et continua plus gaiement.

— Il n’y a rien de pis qu’un sermon, docteur ; et je m’en laisse faire le moins possible ailleurs qu’à ma chapelle. Que voulez-vous que je fasse pour votre protégé, voyons ! que je le pensionne ?... Qu’arrivera-t-il ?... Demain il m’appellera Mars, à cause de Fontenoi ; et nommera Minerve cette bonne petite mamselle de Coulanges, qui n’y a aucune prétention.

(Je crus qu’elle se fâcherait. Elle ne sourcilla pas. Elle jouait avec son éventail.)

— Dans deux jours, il voudra faire l’homme d’état, et raisonnera sur le gouvernement anglais pour avoir un grand emploi ; il ne l’aura pas et on fera bien. Dans quatre jours, il tournera en ridicule mon père, mon grand-père, et tous mes aïeux jusqu’à saint Louis inclusivement. Il appellera Socrate le roi de Prusse avec tous ses pages, et me nommera Sardanapale, à cause de ces dames qui viennent me voir à Trianon. On lui enverra une lettre de cachet, il sera ravi : le voilà martyr de sa philosophie...

— Ah ! sire, m’écriai-je, celui-là l’est des philosophes...

— C’est la même chose, interrompit le roi ; Jean-Jacques n’en fut pas plus mon ami pour être leur ennemi. Se faire un nom à tout prix, voilà leur affaire. Tous ces gens-là sont pétris de la même pâte : chacun, pour se faire gros, veut ronger avec ses petites dents un morceau du gâteau de la monarchie ; et comme je le leur abandonne, ils en ont bon marché.