Page:Revue des Deux Mondes - 1831 - tome 4.djvu/123

Cette page a été validée par deux contributeurs.
113
RÉVOLUTIONS DE LA QUINZAINE.

Déjà on dit que lord Grey reste au ministère ; on parle d’une création de nouveaux pairs. L’opposition n’a pas désespéré encore de cette belle cause ; lord Brougham a parlé trois heures et demie : sa péroraison surtout a produit la plus vive impression sur la chambre. Jamais sir Brougham, quand il était membre de la chambre des communes, ne s’était élevé si haut.

Mais dans ces violens dérangemens des peuples, à quoi sert l’éloquence ? Qu’est-ce que l’éloquence ? Y a-t-il de l’éloquence en effet ?

Le sceptique, entendant ces grands bruits autour de sa tête, relève la tête un instant pour voir si tout cela est nouveau, par hasard ; puis, quand il s’aperçoit que ce sont les mêmes passions mises en jeu, les mêmes vœux des peuples, il se rendort, se disant qu’il a déjà vu tout cela.

Laissons l’Angleterre ; revenons à cet autre volcan où nous sommes, qu’on appelle Paris.

Quand Paris n’est pas la tribune, Paris, c’est l’Opéra. À l’Opéra, et comme si nous étions dans un temps calme, Taglioni reparaît, faisant, elle aussi, une grande révolution dans ce monde à part, dont elle est la reine. Singulier peuple que nous sommes ! Il n’est pas un principe social qui ne soit en question parmi nous, il n’est pas une tradition politique qui ne soit abolie ; rien n’existe ; la guerre et le choléra nous menacent, la tribune retentit de menaces et de plaintes, mille prophéties sinistres grondent dans l’air : tout cela est bon pour le jour. La nuit venue, personne ne songe plus à tout cela. Voyez ! la foule se précipite à l’Opéra ! Voyez ! l’émotion est licencieuse, les cœurs et les esprits sont impatiens ! Voyez ! voilà tout une ville qui oublie les angoisses les plus cruelles à la danse d’une jeune et belle personne qui arrive insouciante comme le parterre, et qui se livre à sa passion la plus vraie et la mieux sentie, la danse. Taglioni, c’est la danse personnifiée, correcte, élégante, effleurant la terre, ne quittant jamais ni la terre ni le ciel, un sylphe qui sourit. Et la foule, la voyant ainsi abandonnée à elle-même la charmante danseuse, la foule se prend à juger entre elle et ses compagnes, entre elle et madame Alexis, par exemple, comme elle s’est prise le matin à juger entre M. Étienne et M. Guizot. À peu de chose près, c’est la même lutte, la même passion pour ou contre, c’est même intérêt. Il