Page:Revue des Deux Mondes - 1831 - tome 1.djvu/394

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


à quarante-cinq ans, en état de porter les armes, étant appelés à faire partie de la milice, l’on compte actuellement dans le Haut-Canada une soixantaine de régimens de milice, supérieurement organisés, et dont l’effectif peut monter à 30,000 hommes.

Le Bas-Canada [1] est non-seulement plus pittoresque que la province haute, mais ayant été colonisé long-temps auparavant, il est beaucoup plus riche et plus peuplé. Sa population s’élève à 450,000 habitans. Les fermes sont si rapprochées les unes des autres, qu’on avait au Canada des villages de cinquante milles d’étendue. Les principaux établissemens longent la gauche du Saint-Laurent. Le gouvernement français partagea autrefois les terres qui bordent ce fleuve, depuis son embouchure jusqu’à trente milles au-dessus de Montréal, en un certain nombre de seigneuries, que le roi accorda à de nobles aventuriers. Ceux-ci, décorés du titre de seigneurs, subdivisèrent leurs propriétés en lots de deux cents arpens, qu’ils concédèrent à des cultivateurs porteurs de certificats de probité et de bonnes mœurs, lesquels prenaient l’engagement

  1. Cette province est située entre les 45° et 52° de latitude N. et entre les 66° et 85° de longitude O. de Paris. Elle est bornée au N. par la baie de James et le Labrador, à l’E. parle golfe Saint-Laurent, au S.E. par le Nouveau-Brunswick, et les États de Maine et de New-Hampshire au S. par ceux de Vermont et de New-York et le Haut-Canada, et au S.-O. et au S. par cette même province. On estime à trois cents lieues la longueur du Bas-Canada, de l’E. à l’O. ; de cinquante à cent cinquante sa largeur, du N. au S., et sa superficie à près de 32,000 lieues carrées. La partie du Bas-Canada qui avoisine le Saint-Laurent est généralement unie, mais le centre en est traversé du S.-O. au N.-E. par une chaîne de l’Alleghany, dont la hauteur varie de cent cinquante à trois cents toises. Le pays est arrosé par une multitude de lacs et de cours d’eau et traversé dans toute sa longueur par le grand fleuve Saint-Laurent.