Page:Revue de métaphysique et de morale, supplément 1, 1910.djvu/20

Cette page n’a pas encore été corrigée


20 – contenu manifeste du rêve et son contenu l’t latent. te V. Les sensations gustatives, par J. Lar- ti giïier des Banobls. Revue générale, sub- di stantielle et fort utile, des recherches qui ui ont été faites sur le goût. t. sî VI. Le mystère de la peinture, par n A. Binet. La difficulté d’écrire sur la re peinture tiendrait en grande partie à ce ti qu’il faudrait marier deux langages, v celui du critique qui considère avant p tout l’effet d’ensemble, le sentiment n éprouvé, et qui risque de se perdre dans n la littérature, la documentation histo- s rique ou la philosophie; celui du techni- r cien qui s’attache au procédé employé et lj dont les descriptions oscillent entre la chimie des couleurs et la physique de la à lumière. M. Binet, de ce double point de I vue, explique d’une façon délicate comment 1 le peintre, obligé de décolorer pour s faire de la lumière », triomphe deladiffl- 1 cuité par les jeux d’ombre, par les 1 dégradés, surtout par l’enveloppe, par 1 l’atmosphère. «.Faire de l’atmosphère, ce n’est pas peindre la couleur des person- ( nages, c’est peindre les personnages à travers la couleur de la lumière. » l’œuvre de Flaubert (juillet,, août et septembre 1908). – Les héros des romans de Flaubert manifestent dans leurs actions, dans leurs sentiments et dans ieurs idées un principe morbide qui les gouverne, a savoir la tendance à se concevoir et à se ’̃} représenter agissant autres qu’on n’est en = réalité, à créer en soi un être d’imagination, un fantôme qui s’interpose entre la volonté et la réalité principe de désordre, -̃̃ parce que principe d’illusion, qui se retrouve aujourd’hui dans maints phénomènes de la psychologie individuelie et sociale. Ce conflit entre l’imaginaire et le réel, qui se déroule avec diverses moda- “ lités dans l’existence des personnages de j|: Flaubert, apparaît quand on le compare à l’antique lutte,entre le devoir et la passion, qui remplit te drame cornélien ». comme un antagonisme plus ̃§ simple, plus élémentaire, et, partant, plus indestructible, plus constant et plus profond, qui constitue la personne humaine ». Ètienke ïUbmjd. Vœuf et le milieu (août. 1908). Les expériences effectuées depuis une vingtaine d’années par divers biologistes sur l’œuf pendant les premières phases de la segmentation, fortiflent de plus en plus les hypothèses épïgénètiques: au détriment des théories préformistes. Des premières expériences de Ctrabry (1887) on avait cru pouvoir conclure à l’anisotropie de i’œuf et a l’existence de territoires organo-fornaatifs, Mais cette conclusion hâtive a été contredite par d’autres faits et par une f critique plus attentive des expériences de Chabry. L’obtention de demi-embryons et de quarts d’embryons, par blastotomie, fait croire d’abord h une préformation. Mais ce n’est là qu’une apparence. Au début, l’csuf est une masse indifférente, dont les diverses parties sont susceptibles de former l’une quelconque des ébauches des futurs individus. Cette indifférence persiste très longtemps chez un grand nombre d’animaux; chez quelques autres, au contraire, elle fait place à une différenciation très précoce, qui est, d’ailleurs, fonction du milieu, et sous laquelle l’indifférence originelle et foncière ne disparaît jamais complètement. En définitive, c’est à l’êpigenese,: et à l’épigenèse la plus large, qu’il faut se ranger sans restriction. A. "Scbihz. Essai sur l’usage des termes « idéalisme et « réalisme » en art (septembre 1908). L’auteur essaie de préciser le sens de ces termes. L’idéalisme en art et en littérature est la doctrine qui correspond au système de la contingence ’.il. f en philosophie, le réalisme celle qui VII. La psychologie artistique de fada Stry/ia, par A. Biket. Enquête monographique sur un peintre polonais, oii l’auteur s’est soucié de mettre tour à tour en relief dans l’artiste les habitudes de technique et la caractéristique de l’état mental. VIII. Psychologisme et sociologisme. Bévue de philosophie religieuse, par Th. Royssen. Remarques d’un ton très ferme sur les inconvénients de la répartition actuelle du travail entre sociologues et psychologues, sur la nécessité de restaurer l’unité compromise de ia science religieuse en cherchant les points de contact entre la religion individuelie et la religion collective, en déterminant les lois de l’imitation et de l’invention en matière religieuse. IX. Peut-on enseigner la parole aux sourds-muets? par A. Bïnkt ET Th. Simos. Enquête fort curieuse, mais qui nous a paru bien pessimiste, sur les résultats de la méthode de démutisation pratiquée à l’Institution nationale des sourds-muets de la rue Saint-Jacques et de l’Institut départemental des sourds-muets d’Asniëres. X. Analyses bibliographiques. A signaler la reproduction intégrale de ia conférence de M. Henri Powcabé sur l’Invention mathématique, avec annotations de M. Binet. Revue des Idées (NM 85 à 68; 1S juillet 1908 à 1S août 1909). . De Gadltier. ta psychologie dans