Page:Renard - Outremort et autres histoires singulières, Louis-Michaud, 1913.djvu/33

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
29
M. D’OUTREMORT

lorgna le simulacre à l’aide d’une jumelle, et sourit. Cela est certifié par son valet de chambre Nazaire, un antique bonhomme tout dévoué, qui assure que son maître ne fut jamais plus souriant que les 11,12,13 et 14 juillet mil neuf cent onze. Il en conclut que M. le marquis Savinien faisait contre mauvaise fortune bon cœur et que la démence est parfois un bienfait. Fort de cette opinion, et M. d’Outremort lui ayant prescrit de s’aller mêler au peuple avec les autres valets afin d’entendre et de rapporter les propos de la tourbe, Nazaire descendit à Bourseuil vers une heure après midi, la cérémonie étant fixée à deux heures. Toute la livrée l’accompagnait.

Le village était furieusement surpeuplé. D’après la statistique, une affluence de cinq mille personnes se pressait dans cette commune de neuf cents âmes. Ceci prouve clairement l’importance qu’on attachait dans les parages à cette démonstration libertaire, et donne la mesure du « civisme » ardent qui anime encore les ci-devant tenanciers du marquisat. En dépit d’une chaleur torride,