Page:Renard - Outremort et autres histoires singulières, Louis-Michaud, 1913.djvu/201

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
197
LE BROUILLARD DU 26 OCTOBRE

Nous avons parlé. Qui nous a crus ? Personne. Et pourquoi ?

C’est que, d’une part, le squelette du Muséum est un squelette comme celui de Java, sans plus. Les ailes du pithécanthrope ressemblaient moins à celles des chauves-souris qu’aux membranes des écureuils volants ; elles n’avaient qu’une armature de muscles, qui a disparu.

D’autre part, nous n’osons pas, vivants, raconter la tribulation qui témoignerait en faveur de notre thèse. La postérité seulement connaîtra le mirage qui nous assaillit dans le brouillard du 26 octobre et nous donna l’inoubliable vision du temps que les hommes volaient.