Page:Renard - Outremort et autres histoires singulières, Louis-Michaud, 1913.djvu/107

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
103
L’HOMME AU CORPS SUBTIL

devoir. Quand vous allez chez le photographe, n’est-ce pas, on vous interroge… »

— « En pied, mon cher maître. Je veux être intangible en pied. Non, mais vous n’y pensez pas : à quoi me servirait de pouvoir m’introduire à travers une clôture, si mes talons, par exemple, devaient rester dehors à me retenir ? Voyons, mon associé ! »

— « Bien, bien, c’est votre affaire. En effet. — Venez par ici. »

Bouvancourt se dirigea vers une portière. Avant de l’écarter sur un seuil mystérieux, il s’arrêta, disant :

— « Vous me jurez que vous êtes Morand ? »

La demande fit sentir au meurtrier quel ascendant sa vogue infamante exerçait et combien il avait eu raison de se nommer. L’orgueil lui chauffa les tempes.

— « Et comment ! » fut sa réponse glorieuse.

— « Entrez donc », décida Bouvancourt.


Il l’introduisit dans un cabinet cul-de-sac. Les murs et le plafond, le linoléum recouvrant le parquet, la face interne de la portière, enfin toutes les surfaces de ce local reluisaient