Page:Regnard - Œuvres complètes, tome sixième, 1820.djvu/60

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Octave.

Ah, ma pauvre Colombine ! Il n’y a rien que tu ne doives attendre de moi, si, par ton moyen, j’épouse Isabelle.


Colombine.

Allez, ne vous mettez pas en peine ; je vais tout préparer pour vous servir. Il y a ici plusieurs scènes italiennes.


Scène II.

L’orchestre joue une marche, et l’on voit entrer deux troupes de comédiens, l’une comique, à la tête de laquelle est Colombine, et l’autre héroïque, ayant à sa tête un comédien françois, habillé à la romaine. Ce rôle est joué par Arlequin.


Tous les personnages de la pièce ;
COLOMBINE, LE COMÉDIEN FRANÇOIS ;
LE PARTERRE, figuré par Mezzetin, qui survient.



Colombine.

Vous voyez devant vous Octave, fidèle de nom, Vénitien d’extraction, amoureux de profession, et acteur sérieux de la troupe risible des comédiens italiens.


Le Comédien François.

Halte-là ; je m’oppose à ces qualités : dites bande de comédiens italiens, et non pas troupe ; c’est un titre qui n’appartient qu’aux comédiens françois. Vous êtes encore de plaisants Bohémiens !