Page:Regnard - Œuvres complètes, tome sixième, 1820.djvu/21

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Scène V.

THALIE, APOLLON, L’AUTEUR.



L’Auteur, aux pieds de Thalie.

Ah ! Mademoiselle Thalie, miséricorde ! Ils veulent représenter aujourd’hui ma comédie malgré moi, et j’ai vu entrer plus de cent personnes dans le parterre qui la trouvent déjà mauvaise.


Thalie.

Cent personnes ! Pourvu que le reste la trouve bonne, les rieurs seront encore de votre côté.


L’Auteur.

Je ne demande que huitaine pour tout délai.


Thalie.

Mais dans huit jours, croyez-vous en être quitte à meilleur marché ?


L’Auteur.

Assurément : j’attends des amis de la campagne, qui m’ont promis de rire, même aux plus foibles endroits.


Thalie.

À vous entendre, monsieur l’Auteur, je parierois que votre pièce ne vaut pas grand’chose.


L’Auteur.

Hélas ! J’ai toujours cru jusqu’à présent que c’étoit la meilleure comédie du monde ; mais depuis que les chandelles sont allumées, j’y vois mille défauts que