Page:Regnard - Œuvres complètes, tome sixième, 1820.djvu/19

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


nouveau dictionnaire, imprimé à Paris, ces mots-là sont synonymes, cocu marié, marié cocu, cela s’appelle jus vert, vert jus.


La Petite Fille.

Pour moi je n’entends point de mal là-dessous ; mais quoi qu’il en soit, je vous prie, monsieur Apollon, vous qui êtes le maître des comédiens, de leur dire qu’ils ne mettent plus de ces vilains mots-là, afin que les filles y puissent aller, et que ma mère n’ait plus de prétexte de me laisser au logis, tandis qu’elle va à la comédie. Écoutez, c’est l’intérêt des comédiens que nous allions à leurs pièces : ce sont de jolies filles comme moi qui font venir les garçons à la comédie.


Thalie.

Oh ! Pour cela, mademoiselle a raison : une femelle dans une loge attire les mâles de bien loin ; c’est l’appât dans la souricière.


Apollon.

Je vous assure, la belle, que désormais les mères seront contentes, et que je vais de ce pas vous mener avec moi chez les Italiens, où j’assemblerai les comédiens, et je leur ordonnerai de rayer de leurs comédies tous les mots trop éveillés, et notamment tous les cocus qu’il y aura.


Thalie.

Ne vous avisez pas de cela, monsieur. Si les comédiens rayoient de leurs comédies tous les cocus, ils balafreroient peut-être le père de mademoiselle, et