Page:Ratisbonne - Au pays des âmes, 1870.djvu/21

Cette page a été validée par deux contributeurs.



l’ombre de corneille.

Viens avec moi, mon fils !


le jeune homme.

Viens avec moi, mon fils ! Quelle voix me réveille ?


l’ombre de corneille.

Au ciel les héros morts s’en vont avec Corneille !


(Le jeune homme s’agenouille devant l’ombre glorieuse du poëte et s’élève avec lui dans la lumière. La toile tombe.)

PARIS. — J. CLAVE, IMPRIMEUR, 7, RUE SAINT-BENOIT [960.]