Ouvrir le menu principal

Page:Ramsay - Les Mesures de quantités infinitésimales de matières.djvu/4

Cette page a été validée par deux contributeurs.
432
RAMSAY

matin, on vide l’appareil de nouveau ; on lève le réservoir f pour faire monter le mercure au-dessus du robinet h et on ferme le robinet. À midi, les mesures de radioactivité ont été faites ; et on introduit l’hydrogène avec l’émanation, et on remplace le bonnet qui, scellé au mercure, n’a pas besoin de graisse pour rendre la jointure étanche ; les gaz ne peuvent pas venir en contact avec le robinet, qui est protégé par le mercure.

Fig. 1.
Fig. 1.

On peut voir un tube i, qui contient des morceaux de baryte ; cette disposition a deux buts : d’abord, dessécher le gaz, et ensuite enlever toute trace de l’acide carbonique, qui avait pu échapper à l’action de la potasse. On laisse le gaz dans ce tube pendant une demi-heure, pour s’assurer qu’il ne reste ni humidité, ni acide carbonique.

En j se trouve un cornet de papier buvard, qu’on mouille avec de l’eau ; en y versant de l’air liquide, on forme un vase étanche pour l’air liquide, parce qu’il consiste en glace. Le tube qu’il entoure est refroidi de telle façon que l’émanation gèle dans son intérieur et se dépose sur les parois ; on peut maintenant ouvrir le robinet h, car l’émanation ne peut plus souiller, et on enlève l’hydrogène avec la pompe. Mais, même à la température de l’air liquide, l’émanation