Ouvrir le menu principal

Page:Ramsay - Les Mesures de quantités infinitésimales de matières.djvu/10

Cette page a été validée par deux contributeurs.
438
RAMSAY

par conséquent à , soit 0mg,0000355, égal à 3,5 cent-millièmes. Mais chaque intervalle de dix divisions de l’échelle, sur laquelle la lumière de la lampe Nernst se réfléchit, en partant du miroir de la balance, correspond à 1 millimètre de pression ; par conséquent, une division de l’échelle enregistre trois millionièmes de milligramme ; il est facile de déchiffrer le dixième d’une division ; on arrive ainsi à 3 dix-millionièmes de milligramme. En réalité, la sensibilité n’est pas si grande ; comme je vous l’ai déjà dit, on peut l’évaluer à 2 ou 3 millionièmes.

Après vous avoir expliqué la construction et la mise en œuvre de la balance, je vous demande permission de dire quelques mots sur nos expériences avec le niton, dont nous avons déterminé la densité.

Je vous rappellerai que nous avons imaginé une méthode au moyen de laquelle on a emprisonné un gaz dans un tube capillaire. Avant de faire les essais avec le précieux niton, nous avons fait l’épreuve de la balance en pesant le xénon ; et comme j’en possède cent centimètres cubes, il était facile de disposer de la moitié d’un millimètre cube.

Ayant mesuré dans le tube capillaire 0mm³,0977 de xénon, on l’a solidifié au sommet du tube au moyen d’un petit cornet de papier buvard mouillé, rempli d’air liquide ; on l’a scellé en dirigeant une petite flamme sur le tube, au-dessous du cornet ; on l’a placé dans une petite éprouvette suspendue au fléau de la balance ; on l’a contrebalancé, et on a observé la pression à laquelle la tache de lumière se trouvait au zéro de l’échelle. Pour ouvrir le petit tube sans perdre de morceaux de verre, on a enlevé avec une pince de platine l’éprouvette dans laquelle il s’encastrait exactement, et on l’a poussé dans l’éprouvette de telle sorte que le bout, préalablement très effilé, s’est cassé ; puis on a replacé le tube dans l’éprouvette sur la balance. Pour débarrasser le tube du xénon, on a fait le vide plusieurs fois dans la boîte, et au moyen de la petite ampoule, en altérant la pression, on a déterminé la perte de poids qui correspond au dégagement de xénon. Le changement de pression était de 17mm,1 (70 − 52,9), ce qui correspond à 608 millionièmes.

Mais cela ne donne pas le vrai poids du xénon, car le tube est rempli d’air à la pression de 52mm,9 ; et, comme on connaît le volume du petit tube, on peut en estimer le poids ; il est de 46 millionièmes ; le poids total est donc la somme des deux, soit 654 millionièmes. Il y a encore une correction à faire ; en première ligne, le tube était en