Page:Rambosson - Histoire des Météores, 1883.djvu/88

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


l’Académie des sciences, a reconnu immédiatement le thallium dans les organes d’animaux morts empoisonnés par cette substance.

L’analyse spectrale, comme nouvelle méthode d’étude, fait son entrée triomphante dans toutes les sciences. L’astronomie entre autres l’a interrogée pour étendre ses connaissances au delà de milliards de millions de lieues, et l’analyse spectrale a répondu, dans son langage naturel, en nous faisant connaître la nature des astres innombrables qui peuplent l’espace.

Dans un remarquable discours sur l’analyse spectrale, prononcé à l’Académie des sciences, Delaunay s’exprimait ainsi : « Nous ne sommes qu’au début des recherches que cet instrument nouveau permet d’entreprendre pour l’étude de la constitution de l’univers ; la riche moisson qu’il nous a déjà fournie peut nous faire pressentir l’importance des résultats que la science est appelée à en retirer. »

Depuis que ces lignes sont écrites, l’analyse spectrale n’a cessé d’ajouter révélation sur révélation, mais nous devons, afin de ne pas trop nous répéter, renvoyer ce qui regarde la lumière à la partie de notre Histoire des Astres qui traite de ce sujet[1].

En faisant lire dans un rayon de lumière la nature du corps qui le produit, les éléments qui constituent ce corps, les changements qui s’y opèrent, l’analyse spectrale de-

  1. Histoire des Astres ou Astronomie pour tous, par J. Rambosson, librairie Firmin-Didot et Cie. Cet ouvrage illustré avec le plus grand soin est adopté par la commission officielle près le ministère de l’Instruction publique, pour les bibliothèques des écoles normales et pour les bibliothèques scolaires des grandes localités.