Page:Rambosson - Histoire des Météores, 1883.djvu/51

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


comme la lumière, et qu’un miroir concave le concentre à son foyer. En substituant des boules de neige à des corps échauffés, ils allèrent même jusqu’à prouver qu’on peut former des foyers frigorifiques par voie de réflexion.

HistoireDesMétéores - p51.jpg
Fig. 8. — Miroirs démontrant les lois de la réflexion des rayons calorifiques[1].

Mariotte a découvert qu’il existe différentes espèces de calorique rayonnant ; que celui dont les rayons solaires sont accompagnés traverse tous les milieux diaphanes aussi facilement que le fait la lumière ; tandis que la chaleur qui

  1. Si l’on place au foyer f d’un de ces miroirs M, une source de chaleur telle, par exemple, qu’un panier en treillis de fer, rempli de charbons ardents, les rayons de chaleur émanés de cette source seront réfléchis parallèlement, mais lorsqu’ils rencontrent l’autre miroir M’ placé en face du premier, ils viennent converger au foyer f de ce second miroir, et y déterminent une élévation de température suffisante pour qu’une substance combustible s’y enflamme promptement.