Page:Rambosson - Histoire des Météores, 1883.djvu/465

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


chapitre xxv.
les étoiles filantes[1].

Bolides, étoiles filantes, aérolithes. — Leur apparition, leur composition, leur forme, leur pesanteur. — Histoire des principaux aérolithes. — Cybèle et le soleil adorés sous forme d’aérolithes. — Les savants modernes et les aérolithes. — Hardiesse de Chladni. — Pluie d’aérolithes en 1803 : délégation de M. Biot pour la constater. — Hypothèses proposées pour expliquer ces phénomènes. — Surprenante découverte : deux comètes périodiques intimement liées aux flux d’étoiles filantes. — Vitesse des aérolithes ; leur apparition périodique. — Distinction à faire entre les étoiles sporadiques et les étoiles filantes périodiques. — Jours et mois dans lesquels le nombre des étoiles filantes est le plus considérable. — Influence de la précession sur leur apparition. — Les étoiles filantes chez les Chinois.

I.

On nomme bolides des corps qui semblent enflammés, et qui se meuvent dans le ciel avec une excessive rapidité ; ils sont connus vulgairement sous le nom d’étoiles filantes ; on les nomme aussi aérolithes, météorites, etc.

Pendant leur course dans l’espace, les bolides lancent

  1. Ce sujet fait également partie de l’astronomie ; nous l’avons traité dans notre Histoire des Astres, 2e édition. On trouve dans cet ouvrage les développements qui feraient ici un double emploi.