Page:Rambosson - Histoire des Météores, 1883.djvu/44

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


charbon ordinaire et le diamant, pour présenter les phénomènes les plus divers.

Des faits nombreux viennent à l’appui de cette théorie, entre autres la doctrine des équivalents et les expériences les plus récentes sur les atomes et les molécules. Toutes les recherches de la science tendent maintenant à la démontrer[1].

IV.

Ainsi, d’après la science actuelle, une seule substance matérielle simple universellement répandue, l’éther, par sa condensation, par le groupement varié de ses atomes, produit tous les corps divers que nous connaissons.

Une seule force qui pénètre, sature l’éther, produit tous les phénomènes qui frappent nos sens, les divers phénomènes n’étant que des mouvements produits par cette force, soumise à des lois rigoureuses et mathématiques.

Pas un atome ne s’anéantit, pas un mouvement ne se perd : il y a sans cesse transformation.

Voilà la sublime simplicité où la science arrive !

La science a pour objet la vérité, c’est-à-dire Dieu même et ses œuvres ; il n’est pas étonnant que plus elle approche de son objet, plus elle découvre de simplicité et de grandeur. Il est digne de la toute-puissance d’arriver

  1. Voir les Lois de la vie et l’art de prolonger ses jours, ouvrage couronné par l’Académie française, dans lequel nous traitons cette question, 1er partie ; libr. Firmin-Didot et Cie.