Page:Rambosson - Histoire des Météores, 1883.djvu/407

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


l’état liquide ordinaire, et s’évapore en faisant explosion. Telle est la cause probable du plus grand nombre d’explosions des chaudières à vapeur.

Dans l’état sphéroïdal, on peut donc produire des explosions à volonté, de deux manières : en établissant le contact entre les sphéroïdes et les parois de la chaudière, par l’adjonction subite de quelques grammes d’eau, ou en refroidissant la chaudière par la cessation du feu.

Dans les deux cas, les sphéroïdes mouillent les parois de la chaudière, et l’équilibre de chaleur reparaît.

D’après ces phénomènes, si l’on admet, avec la plupart des géologues, que la masse du globe est encore incandescente, on peut également supposer que cette masse incandescente existe à l’état sphéroïdal, puisque tous les corps sont susceptibles de prendre cet état lorsqu’ils sont soumis à une haute température.

La lune ou le soleil, en attirant les sphéroïdes incandescents, peuvent déterminer le contact de leurs noyaux avec les parois internes de l’écorce solide du globe, rétablir ainsi l’équilibre de chaleur et déterminer l’explosion qui produit les tremblements de terre et les volcans.