Page:Rambosson - Histoire des Météores, 1883.djvu/405

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


curieux détails suivants : « À Arica, on a assisté à un spectacle à la fois horrible et effrayant. Pendant le tremblement de terre, les personnes qui s’étaient réfugiées au sud de la ville ont vu tout à coup le sol s’entr’ouvrir, et plus de cinq cents momies en sortir lentement en longues files parallèles à la mer. Toutes ces momies avaient une position identique, les mains jointes au-dessous du menton, les genoux relevés et les pieds soutenant le corps desséché. Jamais, dans une circonstance si critique, on n’avait vu plus terrible apparition.

« Cette apparition peut toutefois s’expliquer autrement que par un miracle. À l’endroit où les momies sont sorties du sol se trouvait un cimetière qui a toujours eu la réputation de momifier les corps, et qui est abandonné depuis un siècle. Les cadavres que la terre a rejetés sont ceux d’Indiens morts depuis la conquête espagnole, mais enterrés à la mode indienne. »

IV.

Les tremblements de terre peuvent être annoncés par plusieurs indices : la sortie des reptiles qui habitent sous terre, l’agitation des eaux, le tarissement des sources, les mouvements extraordinaires des oiseaux, etc., sont, comme pour les éruptions volcaniques, les signes certains des agitations que la terre va éprouver.

Souvent ils sont précédés par des bruits sourds, qui se propagent sans direction déterminée ; en 1746, ils annoncèrent la destruction de Lima ; les habitants eurent le