Page:Rambosson - Histoire des Météores, 1883.djvu/345

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


On a trouvé d’autres impressions de la foudre non moins surprenantes que les précédentes. La foudre étant tombée, le 18 juillet 1689, sur l’église de Saint-Sauveur à Lagny, elle imprima en un instant, sur la nappe de l’autel, les paroles de la consécration qui se trouvaient sur le canon, à commencer de celles-ci : Qui pridie quam pateretur, etc., jusqu’à ces autres inclusivement : Hæc quotiescumque feceritis, in mei memoriam facietis ; n’ayant omis que les paroles que l’on a l’habitude d’écrire en caractères plus saillants que les autres, et qui étaient en lettres rouges sur le carton.

HistoireDesMétéores - p345.jpg
Fig. 66. — Éclair divisé et radié.

En 1786, Leroy, membre de l’Académie des sciences