Page:Rambosson - Histoire des Météores, 1883.djvu/304

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Ainsi, parmi plusieurs exemples d’arcs-en-ciel lunaires mentionnés dans divers recueils scientifiques, les Transactions philosophiques en citent un observé en 1719, lorsque la lune était demi-pleine.

HistoireDesMétéores - p304.jpg
Fig 59. — Arc-en-ciel.

On lit dans le Guillaume Tell de Schiller :

« Ah ! voyez ! regardez là-bas ! ne voyez-vous rien ?

— Quoi donc ? Oui, un arc-en-ciel de nuit !

— C’est la lumière de la lune qui le forme.

— C’est un phénomène rare et extraordinaire ! Bien des gens n’ont jamais vu cela.

— Il est double, voyez, il y en a un plus pâle au-dessus.

— Une barque s’avance juste au-dessous.