Page:Rambosson - Histoire des Météores, 1883.djvu/299

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


les lois : c’est ce qu’ont accompli, il y a trente ans, les éminents auteurs de la loi des tempêtes[1]. »

Dans le chapitre précédent, nous avons donné les conclusions principales des nombreux Mémoires de l’éminent astronome, sur les mouvements tourbillonnaires en général.

Ces phénomènes continuent à être étudiés avec une grande préoccupation ; de nombreux mémoires qui les concernent plus ou moins sont adressés à l’Académie des sciences. Dans ces derniers temps, nous avons spécialement remarqué un intéressant travail de M. Virlet d’Aoust : Observation sur la théorie générale des trombes[2] ; une savante étude de M. Bouquet de la Grye Sur les effets des tourbillons observés dans les cours d'eau[3] ; et un Rapport détaillé sur les tornados observés aux États-Unis, par le général Hazen[4]. Mais les éléments du problème ne nous paraissent pas encore assez complets pour expliquer tous les détails de ces phénomènes si grandioses.


  1. Annuaire du Bureau des longitudes, 1876.
  2. Comptes rendus de l’Académie des sciences, 13 novembre 1876.
  3. Ibid., 23 octobre 1876.
  4. Académies des sciences, octobre 1882.