Page:Rambosson - Histoire des Météores, 1883.djvu/174

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


cheveux crépus, tantôt d’un réseau délié ; ces nuages sont appelés queues de chat par les marins, et sont souvent d’un mauvais présage, surtout dans la mer des Indes pendant l’hivernage ; ils annoncent parfois l’apparition de ces terribles ouragans qui entraînent dans leur course la désolation et la mort.

Les cumulus, ou nuages d’été, se montrent ordinairement sous la forme de demi-sphères reposant sur une base horizontale. Quelquefois ces nuages s’entassent les uns sur les autres, et forment à l’horizon des groupes considérables ressemblant de loin à d’immenses montagnes couvertes de neige.

Les stratus se composent de bandes horizontales, qui se forment ordinairement au coucher du soleil, pour disparaître à son lever.

Dans les jours d’été, où le ciel est couvert de cumulus, vers le soir les nuages s’aplatissent et se transforment en stratus qui redeviennent cumulus au lever du soleil.

Les cumulus peuvent donc être considérés comme des nuages de jour et les stratus comme des nuages de nuit.

Les nimbus présentent des formes tellement mélangées que l’on n’en reconnaît aucune ; ils sont comme des brouillards épais.

Lorsque les nuages sont bien caractérisés, il est facile de les distinguer les uns des autres ; mais il arrive souvent qu’ils changent d’état : il devient alors difficile de les classer d’une manière certaine.

L’aspect des nuages dépend de certaines modifications atmosphériques et fournit des indications précieuses sur