Page:Rambosson - Histoire des Météores, 1883.djvu/170

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Voici ce que l’on peut dire en peu de mots sur la cause de ce phénomène : les eaux du vallon se jettent dans un gouffre que les paysans nomment l’Entonnadou, et qui communique certainement avec les cavités du mont du Till, puisqu’on a vu de la paille ou des morceaux de liège, qu’on avait jetés dans ce gouffre, ressortir avec le vent des soupiraux de la montagne. Les vapeurs de ces eaux, après avoir circulé dans les cavités, produisent le vent du Pas, modifié d’après la température de l’intérieur et du dehors.

HistoireDesMétéores - p170.jpg
Fig. 33. — Zéphyre (tiré d’un bas-relief antique).