Page:Rambosson - Histoire des Météores, 1883.djvu/153

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


connaissance de la théorie des vents, car ils jouent un rôle fort important dans la navigation.

Les Grecs ne distinguaient d’abord que deux vents : le Boreas, qui renfermait tous les vents soufflant de la bande du nord ou du demi-cercle compris entre l’occident et l’orient équinoxial, dans l’espace de 180 degrés ; et le Notos, qui comprenait tous les vents qui partaient de la bande du sud, dans toute l’étendue de l’autre moitié de l’horizon.

HistoireDesMétéores - p153-1.jpg
Fig. 30. — Borée. (Chapiteau antique.)

Ils distinguèrent ensuite les vents qui soufflaient des quatre points cardinaux, et, divisant l’horizon en portions égales de 90 degrés chacune, ils nommèrent Boreas, les vents du nord ; Euros ou Apheliotes, les vents de l’est ; Notos, les vents du sud ; Zephiros, les vents de l’ouest.

Du temps d’Homère on avait déjà ajouté quatre vents secondaires qui tiraient leurs noms de ceux entre lesquels ils étaient placés ; on les appelait : le Boreas-Euros, le Notos-Apheliotes, l’Argestes-Notos et le Zephiros-Boreas.

HistoireDesMétéores - p153-2.jpg
Fig. 31. — Notus. (Chapiteau antique.)

III.

Cinq à six siècles avant l’ère chrétienne, on fixa les vents secondaires aux orients et aux occidents solsticiaux ;