Page:Rambosson - Histoire des Météores, 1883.djvu/120

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Cet instrument se compose de deux parties. La première est une boîte dont le fond est occupé le plus ordinairement par une plaque de cuivre, sur laquelle sont marqués les points cardinaux et les rumbs des vents ; au centre s’élève un pivot d’acier poli.

HistoireDesMétéores - p120.jpg
Fig. 24 — Boussole de déclinaison.

La seconde partie de la boussole, et qui en est la partie essentielle, consiste en une aiguille fine d’acier aimanté, munie dans son milieu d’une chape (on appelle ainsi une petite cavité creusée ordinairement dans une pierre d’agate). La chape reçoit la pointe du pivot sur lequel l’aiguille peut tourner librement dans une position horizontale.

L’aiguille aimantée fut connue en Chine bien avant