Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


PISSE CHIEN — PLACITE

89

Pisse chien. «… c’eft celluy ruyf- feau… auquel Guobeliu taind l’efcarlatte, pour la vertu fpccific- que de ces pijfc chiens… » I, 329.

PisSEFORT. « Quelque nombre d’i- ceulx euada ce pijfefort à lef ; ie- reté des pieds. » I, 66. Voir Mav- mitatidaille.

Pisser. Voir Estrapade, Mottslar- dier. Officiai,

Pissotière, « Celluy entre dedans les venes, la pijfotiere n’y aur.i rien. » I, 22. « Si continuelle- ment ne exercez ta mentule, elle… ne te feruira que de pijfo- tiere… » II, 133. «… le ren- contrant, fa pijfotiere au poing, contre vne muraille piiïant… » III, 100.

PissouoiR. «… piflbient aux pif- fouoirs… » II, 80.

PiSTACE. Voir Neige.

PiSTOLANDIER. «… foLibs fa clie- mife print fon pijlolandier à plein poing… » II, 100. « Pour | les faigner… droid entre les | deux gros horteilz auecques cer- tains pijlolandiers… » 461.

Pistolet. Poignard court. « Affi- loient… efpées, verduns, eftocz, pijloleli… » II, 7.

— Les Maniacles Pistolets. II, 385.

Piston. Pilon. «… les vns por- tans broches de fer, les aultres tenens… ramons, marmites, mortiers, piflons, tous en ordre comme brulleurs de maifon… » II, 414.

— Jeu. « Au pijlon. » I, 83. PisTRiNE (Pislrinum, moulin, bou- langerie ; pistrina, boulangerie). «… veu le labeur intolérable, que fans elle ilz fupportoient en leurs pijlrines. » II, 238.

PiTAL. « Pital. terrine de fcelle perfee. Tufcan. Dont font dids P italier iccitâins oiBciers à Rome, qui efcurent les fcelles perfees

des reuerendiffimes cardinaux eftans on conclaue reflerrez pour eleclion d’vn nouueau pape. » III, 206. Voir Lasanon.

Pitance. «… quintuple /)i7ance… » II, 112.

Piteux. Qui éprouve de la pitié. Voir Oui.

— La bailler piteuse. Voir Bailler.

Pithe. Petite monnaie frappée h. Poitiers. «… la douzième partie d’vne Pithe… « II, 242.

PiTHiES. «… vn petit preffouër que Ion appelloit en langage de l’ille, Pithies. » III, 212 et IV, 550.

Pitié, Pityé. «… fes foubdars ne ie y efpargnoient mie. C’eftoit pitié. » II, 414. «… c’eft pityé de veoir la ruine des maifons qui ont efté démolies… » III, 355. « C’eft pitié de veoir les ruines des Efglifes Palais & mai- fons que le Pape a faid démo- lir… » 366. Voir Lamenter.

Pitoyable. «… pitoyables au- reilles… » I, 30. «… c’eftoit pitoyable cas… » 227. « Com- ment Pantagruel raconte vne pitoyable hiftoire… » II, 368. Voir Lamentations.

Pitoyablement, Pitoiablement. «… comme pouuez le voirre au poing, & les larmes à l’œil pi- toiablement croire… » III, 5. Voir Navré.

PiTYOCAMPE (niTuo-/à ; i.Tiyi. Pityocam-

pa, chenille de pin). « Pyito-

campes. Ruteles. » II, 499. PiVAR. Voir Pic Mars. Pla. Bien (en gascon). «… iz pla

dorniie iou… iou te eiquinerie

ares que fon pla repolat. » II,

202-203 et IV, 260. Place. Voir Grand, Mage. Placite (Placitum, plur. placita,

agrément, satisfaction). Voir

Fruir.