Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


PHANTASTICQUE — PHILOSOPHER

vil phantofme parmy fon foin… » I, 137. Voir Espèce. Phantasticque, Phantastique. «… vifion phantajlicque… » II, 76. «… fophifticque & phan- tajlicque allégorie… » m. Voir Oire.

PHANTASTICaUEMENT, PhANTAS-

TiQUEMENT. «… faift phatitaf- iicquement fembler à î’vne & l’aultre partie qu’elle a bon droid… » II, 209. « Vous en voftre Royaume auez quelques Roys, lefquels phantaftiqtiement guariffent d’.iucunes mala- dies… » III, 72, Phare. «… à caufe du grand nombre des Phares… » II, 273. « Phares. Haultes tours fus le riuaige de la mer, efquelles on allume vne lanterne on temps qu’eft tempefte fus mer, pour addrefTer les mariniers. Comme vous pouez veoir à la Rochelle, & Aiguefmortes. » III, 197. Voir Far.

PhARMACEUTRIE (fi ^afiJictxEÙTjiK, 1.1

Magicienne). «… Theocrite en fa Pharmaceutrie… » II, 125.

Phaseol (Phaseolus ou faseolus, faséole, haricot). Voir Chiche.

Pheé. Voir Feé.

Phee. Voir Fee.

PHENGiTE(*£YY ; Tr, ; . PhengiUs, sorte de pierre blanche et transpa- rente). « Les lanternes… efloient veftues… de pierres P/ ; e« ^î7« . .. » III, 130. «… pierres Phcngites, & fpeculaires… » 166.

Phénomène (xà. oaivojiEvœ, les con- stellations visibles). « Ce que du ciel vous apparoift, & appel- iez Phénomènes… » III, 179.

Philasque. IV, 339, note sur la 1. 12 de la p. 136.

Philautie (*i"Aaj- : ;« , amour de soi- même), n… congnois que Phi- lautie & amour de foy vous dé- çoit. » II, 143. «… ces petites

philauties… » 260. « Philautie. amour de foy. » III, 196.

Philippus. «… commenda au Faquin, qu’il luy tiraft de fon baudrier quelque pièce d’argent. Le Faquin luy mifl en main vn Tournoys Philippus. » II, 179. Voir Barbier et IV, 127.

Philogrobolisé. «… vn iour qu’ilz eftoyent tous philogroho- life\ du cerueau… » I, 266.

Philologe (^iXiXoyoç, qui aime les lettres ou l’érudition). Voir Pa- ra gon.

Philomene (^iXoiiii). »., Philomèle, changée en rossignol). Voir Canlilene,

Philonium. «… le medicin… re- ueftu de riche & plaifante robbe à quatre manches, comme iadis eftoit l’eflat, & eftoit appellee Philonium… » II, 248.

Philosophale, Philosophalle. «… i’ay vne pierre philofo- phale… » I, 301. « La crefnie philofophalle des queftions enci- clopediques de Pantagruel. » III, 285.

Philosophe. Voir Amateur, Lifre- lofre, Philosopher.

— Le philosophe. Expression pouvant s’appliquer à divers perfonnnges. « Le Philofophe ra- conte en mouuent la queftion. Parquoy c’eft que l’eaue de la mer ell flilee ?… » I, 227, «… nous demonllrant ce que dit le philofophe & Aule Celle, qu’il nous coiiuient parler félon le langaige vfité. » 243 et IV, 173. « Partant à propos nous élire la fentence du philofophe… » III, 65 et IV, 326.

— Adjectivement. « C’eft (le chien)… la befte du monde plus philofophe. » I, 5.

Philosopher. «… lors les repu- bliques feroient heureufes, quand les roys philofopheroient