Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


MATINES — MECREDY

M

plus tard… » 350. Voir Aujour- d’huy. Boire, Lever.

Matines. «… l’on difl, que ma- tines commencent par touffer & : fouper par boyre. Faifons au rebours, commençons mainte- nant noz matines, par boyre… » I, 155. «… foy leuans… pour matines… » II, 79-80. Voir Chanter, Claustral, Frotte couille. Leçon.

Matrat. Voir Mathelats.

Matraz. Voir Guarot.

Matricule. «… n’eft auiourd’huy paire aulcun en la matricule de ladicle vniuerfitéde Poiftiers… » I, 238.

Matronal. «… la pudicité ma- tronale. » I, 202. « On vend bien icy encores d’aultres gra- nes, comme… de violes matro- nales… » III, 360.

Matter. «… le temps matte toutes chofes. » II, 136. « C(ouil- lon) matté. » 139.

Matton. Voir Feu (lance à).

Maturité. Voir Meur.

Matute (Matuta. nom de l’Au- rore). Voir Estoile.

Matutinal (Matatinalis, du ma- tin). Voir Lecture.

Matutine (Matutina, du matin). «… roiee matutine… » III, 284.

M au. Mal.

— de pippe. «… que mau de pippe bous tresbyre… » II, 201 et IV, 260. Voir Byrer.

— de taotierne. Voir Gyrer.

— de terre (l’épilepsie). «… mau de terre vous vire… » I, 218,

— fin feu de ricqueracquc. Voir Feu.

Maucontent. Jeu. « Au maucon-

tcnt… » I, 80. Maugré, Maulgré. Malgré.

«… Maulgré Até… » I, 14.

«… maulgré le guet… » 335.

«… »« aH/^re tous fesparens… »

II, 223. «… maulgré foy… » 365. «… maugré les vents… »

III, 208. — Danse. « Maulgré danger. » 222.

Maujoin, Maujoinct, Maul- joiNCT. Jeu de mots pour ben- join. «… guands de ma mère bien parfumez de manioin. » I, 52. « Le pape Calixte eftoit barbier de mauioinâ. » 366. «… perfums de maulioind… » II, 216 et IV, 262.

Maulgouvert. «… le maulgou- iiert de Louzefougerouze… » I. 277.

Maulubec. «… que le maulnlec vous troufque… » I, 7. Voir Lanci.

Maulvais, Mauvais. Maulvaisc salive. Voir Fade.

Mauvais jeu. Voir Jeu.

Maulve. « Aultres (plantes) font nommées par leurs vertus… Maulue qui mollifie… » II, 232.

Maulvy. Mauviette. «… Halle- brans, Mauluyi… » II, 478.

Maunette, Monettes (Moncta, de moncre, avertir, surnom de Ju- non). « Aulcunesfoys ie les ap- pelle (les Prcefages femmes) non Mauncttcs, mais Monettes, comme la luno des Romains. » II, 84 et IV, 236.

Mauraeaquixe. IV, 345. Variante de la page 176, ligne 21, du tome III.

Me. Sans élision de 1’^. «… ce me eft tout vn. » I, 228.

Mebins. Officiers de Quinte-Es- sence. III, 73.

Mecheron. «… Dieu fçait quelle lumière après elles rendoient (les lanternes), aueques leurs mecherons. » III, 131.

Mecredy. Mercredi. « Au me- credy, ruftrerie… Au mecredy, s’entremouchans… » III, 106- 107.