Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


66 Lt CINyVItSMl : LIVRK.

feurent nos naufs encarrees par-my les arènes, telles que font les Rats fainft Maixant.

Toute noftre chorme grandement fe contrilloit, & force vent à traucrs les meianes : mais frère lean onques ne s’en donna melancholie^. ains conloloit maintenant l’vn, maintenant l’autre par douces pa- roUes : leur remontrant, quedebrief aurions fecours du Ciel, & qu’il auoit veu Caftor fus le bout des an- tennes. Plull à Dieu, dift Panurge, eftre à cefte heure à terre, & rien plus, & que chalcun de vous autres, qui tant aimez la marine euiïiez deux cens mille efcus, ie vous mettrois vn veau en mue, & refraifchirois vn cent de fagots pour voftre retour. Allez, ie confens iamais ne me marier, faiftes feulement que ie fois mis en terre, & que i’aie cheual pour m’en retour- ner : de valet ie me palferay bien. le ne fuis iamais fi bien traité, que quand ie fuis fans valet : Plaute iamais n’en mentit, difant le nombre de nos croix, c’eft à dire, affliftions, ennuits, fafcheries, eftre félon le nombre de nos valets, voire fuffent-ils fans langue, qui eft la partie plus dangereufe & maie, qui foit à vn valet, & pour laquelle feule furent inuentees les tortures, quell : ions,& géhennes fur les valets, ailleurs non : combien que les cotteursde Droict, en ce temps, hors ce Royaume, le ayent tiré à confequence alogi- que, c’eft à dire defraifonnable. En icelle heure vint vers nous droit aborder vne nauire chargée de tabou- rins : en laquelle ie recognu quelques pafTagers de bonne maifon, entre autres Henry Co cirai, compai- gnon vieux : lequel à fa ceinture vn grand viet-d’aze portoit, comme les femmes portent patenoltres : & en main feneltre tenoit vn gros, gras, vieux & falle bonnet d’vn taigneux : en fa dextre tenoit vn gros trou de chou. De prime face qu’il me recognut ! i’e{-