Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


CHAPITRE XIII. 53

C’eft, or de par le diable là, refpondic Panurge, vn coflbn noir, né d’vne feb.ie blanche, or de par le diable là, par le crou qu’il auoic fait la rotigeanc, or de par le diable là : lequel aucutiefois voile, aucune- fois chemine en terre, or de par le diable là : donc fut eftimé de Pychagoras premier amateur de fapience, c’ert : en Grec Philofophe, or de par le diable là : auoir d’ailleurs par metemprichofie ame humaine receuë, or de par le diable là Si vous autres elliez hommes, or de par le diable là, après voftre maie mort, félon fon opinion vos âmes entreroienc en corps de coiïbns, or de par le diable là. Car en cefte vie vous rongez & mangez tout : en l’autre vous rongerez & mange- rez, comme vipères, les codez propres de vos mères, or de par le diable là.

Cor dieu, diit frère lean, de bien bon cœur ie fouhaiterois que le trou de mon cul deuienne febue, & au tour foit de ces coiïbns mangé.

Panurge ces mots acheuez iecta au millieu du parquet vne groiïe bource de cuir, plaine d’efcus au foleil. Au fon de fa bource commencèrent tous les Chats-fourrez iouer des griphes, comme fi fuiïent violons démanchez. Et tous s’e "criere.it à haulte voix difans : Ce font les efpices : le procès fut bien bon, bien friant, & bien efpicé. Ils font gens de bien. C’eft or, ditt Panurge, ie dis efcus au foleil. La Cour, dit Gripjie-minaud, l’entend, or bien, or bien, or bien. Allez enfans, or bien, & paiïez outre, or bien, nous ne lommes tant diables, or bien, que fommes noirs, or bien, or bien, or bien.

liïans du Guifchet fufmes conduits iufques au port par certains griphons de montagnes : auan entrer en nos nauires fufmes par iceux aduertis que n’eulTions à chemin prendre fans premier auoir faift