Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 03.djvu/366

Cette page n’a pas encore été corrigée


A IMONStIGNEVR DE MAILLEZAIS.

oxs"". le VOUS efcriuy du vingc huicl*. iour du mois de lanuier dernier pafTé bien amplement, de tout ce que ie fcauois de nouueau, par vn Gentilhomme leruiceur de Âlonfieur de Montreul nommé Tremeliere, lequel retournoit de Naples où auoit achapté quelques courliers du Royaume pour fondiâ : maiftre & s’en retournoit à Lyon vers luy en diligence. Ledict iour ie receus le pacquet qu’il vous a pieu m’enuoyer de Legugé datte du x« . dudict mois. En quoy pouuez congnoiilre l’ordre que i’ay donné à Lyon touchant le bail de vos lettres, comment elles me font icy rendues feurement & foudain. Vofdictes lettres & pacquet furent baillées à l’Efcu de Bafle au xxi« . dudift mois, le xxviij^. me ont elle icy rendues. Et pour entretenir à Lyon (car c’ell le poind & lieu princi- pal) la diligence que faift le libraire dudift Elcu de Balle en cell affaire ie vous réitère ce que ie vous efcriuois par mon fufdift pacquet fi d’aduenture furuenoient cas d’importance par cy après, c’eft que ie fuis d’aduis que à la première fois que m’ef- crirez vous luy efcriuiez quelque mot de lettre