Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 03.djvu/354

Cette page n’a pas encore été corrigée


34^ LETTRES ET DOCVMENTS.

gens du Duc de Sauoye. Auecques luy venoit vn Courrier de Sauoye qui en porce les nouuelles à l’Empereur. Ce pourroic bien eù.re feminan’u/nfuturi helli. Car volontiers ces petites noifes tirent après foy grandes batailles, comme eft facile à veoir par les antiques hiftoires tant Grecques que Romaines, & Françoifes aufïï ainfi que appert en la bataille qui fut à Vireton.

MoNS’. Depuis quinze iours en ça André Doria qui eftoit allé pour auitailler ceux qui de par l’Em- pereur tiennent la Goleta près Tuniz mefmement les fournir d’eaux car les Arrabes du pays leur font guerre continuellement & n’ofent fortir de leur fort, eft arriué à Naples & n’a demouré que trois iours auecques l’Empereur, puis eft party auecques XXIX. Galères. On diâ : que c’eft pour rencontrer le ludeo & Cacciadiauolo qui ont bruflé grand pais en Sardaine & Minorque. Le Grand Maiftre de Rhodes Piedmontois eft mort ces iours derniers, en fon lieu a efté efleu le Commandeur de Forton entre Montauban & Thouloufe.

Mo^•s^ le vous enuoye vn liure de prognofticqs duquel toute cette ville eft embefongnée, intitulé De euerfwne Europce. De ma part ie n’y adioufte foy aucune, mais on ne veit onques Rome tant adonnée à ces vanitez & Diuinations comme elle eft de pre- fent. le croy que la caufe eft, car mobile mutatur Jemper cum principe vulgus. le vous enuoye aulli vn