Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


^^p^

Comment les oifeaux de Vljle Jonnante font alimentei.

Chapitre VI

ANTAGRVEL monftroit face trille, & lembloit non contant du feiour quatridien que nous terminoit Aeditue, ce qu’aperceut Aeditue, & dit. Seigneur, vous fcauez que lept iours deuant & fept iours après breume iamais n’y a fur mer tempeile. C’eil pour faueur que les elemens portent aux Alcyones, oifeaux facrez à Thetis, qui pour lors ponnent & efclouent leurs petits lez le riuage, Icy la mer ie reuenche de ce long calme, & par quatre iours ne cefTe de tempefter énormément quant quelques voyagiers y arriuent. La caufe nous elHmons afin que ce temps durant neceflîté les con- traigne y demeurer, pour eike bien felloyez des reuenus de fonnerie. Pourtant n’eftimez temps icy ocieufement perdu. Force forcée vous y retiendra. Si ne voulez combatre luno, Neptune, Doris, Aeolus, & tous les veioues, feulement délibérez vous de faire chère lie. Apres les premières bauffrures, frère lehan demandoit à Aeditue, en celle Ifle vous n’auez que cages & oiieaux, ils ne labourent ne cultiuent