Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 03.djvu/310

Cette page n’a pas encore été corrigée



Ou fi te plaift excercer ton doulx llyle
A quelque traift de lettre me refcrire
En ce faifant feras ce que defire.

Et toutesfois aye en premier efgard
A t’appriuer lans eftre plus efguard,
Et venir veoir icy la compaignie
Qui de par moy de bon cueur t’en fupplie.

A Ligugé ce matin de septembre
Sixiesme iour, en ma petite chambre,
Que de mon lict ie me renouuellais
Ton seruiteur & amy Rabellays.