Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 03.djvu/259

Cette page n’a pas encore été corrigée


'iSa^^m

De Autonne.

Chapitre IX.

1

■Ci

1


N Autonne Ion vendengera, ou deuanc, ou après : ce m’ell tout vn, pourueu qu’ayons du piot à ruffifance. Les cuidez feront de failon, car tel cuidera veiïir, qui baudement fiantera. Ceulx, & celles qui ont voué ieuner iniques à ce que les ertoilles foient au ciel, à heure prefente peuuent bien repaiftre par mon oâroy, & difpenfe. Encores ont ilz beaucoup tardé : car elles y font dcuant feize mille, & ne içay quantz iours. le vous dy bien atachées. Et n’efperez dorenauant prendre les alouettes à la cheute du ciel : car il ne tombera de voflre aage, fur mon honneur. Cagotz, Caffars, & porteurs de rogatons, perpétuons, & autres telles triquedondaines fortirontde leurs tefnieres. Chafcon fe garde qui vouldra. Gardez vous aulfy des arelies, quand vous mangerez du poilTon : & de poifon Dieu vous en gard.