Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 03.djvu/242

Cette page n’a pas encore été corrigée


Du goimernement, & feigneur de cejîe année.

Chapitre premier.

VELQVE chofe que vous difent ces folz Aftrologues de Louain, de Nurnberg, de Tubinge, & de Lyon, ne croyez que cefte année y aie autre gouuerneur de l’vni- uerfel monde que Dieu le créa- teur, lequel par fa diuine parole coût regift, & modère, par laquelle font toutes chofes en leur nature, & propriété, & condition : & fans la maintenance, & gouuernement duquel toutes chofes feroient en vn moment reduides à néant, comme de néant elles ont efté par luy pro- duides en leur eflre. Car de luy vient, en luy efl : , & par luy fe parfaiO : tout eftre, & tout bien : toutç vie & mouuement, comme dift la trompette euange- licque monfeigneur fainft Paul Ro. xj. Doncques le gouuerneur de cefte année, & toutes autres félon noftre veridicque refolution fera Dieu tout puiffant. Et n’aura Saturne, ne Mars, ne lupiter, ne autre planète, certes non les anges, ny les fainfts, ny les hommes, ny les diables, vertuz, effi-