Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 03.djvu/236

Cette page n’a pas encore été corrigée


228

APPENDICE.

pourueues de tout ce qu’il vous pourroit eftre vtille & neceflaire pour le refte de voftre mefnaige. Ce pendant que icy auez feiourné ie y ay faift ordre trefbon donner. Allez, amys, en gayetté d’efprit & portez celle lettre à voltre roy Gargantua, le faluez de par nous enfemble les princes & officiers de fa noble court.

Ces mo : z paracheuez elle nous bailla vnes letres clofes & fcellees & nous, après adion de grâces immortelles, feill yffir par vne porte adiacente à la chappelle diaphane où la Bacbuc les femonnoitde pro- pofer queilions aulcantdeux foys qu’eft haulc le mont Olympe. Par vng pais plain de toutes délices, plai- fant, tempéré plus que Tempe en ThefTalye, falubre plus que celle partie d’Egipte laquelle a fon afpeft vers Libie, irrigu & verdoyant plus que Thermif- chrie, fertille plus que celle partie du mont Thaure laquelle a fon afped vers aquilon, plus que l’ifle Hiperborree en la mer ludaique, plus que Caliges on mont Cafpit, flairant ferain & gratieulx aultanc qu’eft le pais de Touraine, en fin trouuafmes noz na- uires au port.

FIN.