Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


^^^j^^ : ^^5^^

Comment l’IJle Jonnante auoit eflé habitée par les Siticines lefqueli efioyent deuenus ai féaux.

Chapitre II.

os ieufnes paracheuez l’hermite nous bailla vne lettre adref- fante à vn qu’il nommoit Al- bian camat, maiftre Aeditue de rifle fonnante, mais Panurge le laluant l’appela maillre Antitus. C’eftoit vn petit bon -homme vieux, chauue, à muzeau bien enluminé, & face cra- moifie. Il nous fift trefque bon recueil par la recom- mandation de l’hermite, entendant qu’auions ieufné comme a efté déclaré. Apres auoir tref-bien repeu nous expofa les fmgularitez de l’Iile, affermant qu’elle auoit premièrement efté habitée par les Siti- cines, mais par ordre de nature comme toutes choies varient ils eftoient deuenus oifeaux. Là i’eus pleine intelligence de ce qu’Atteins Capito, PoUux, Marcellus, A. Gellius, Athenxus, Suidas, Ammo- nius, & autres auoyent efcrit des Siticines & Sicin- nifte.s, & difficile ne nous fembla croire les transfor- mations de Nyftimene, Progne, Itys, Alcmene, Antigone, Tereus, & autres oifeaux. Peu aufll de