Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 03.djvu/211

Cette page n’a pas encore été corrigée


DECLARATION D AVCVNES DICTIONS. 203

Ruach. vent, ou efprit. Hebr. (p. 419.)

Herbes carminatiues. lefquelles ou confomment ou vuident les vencofitez du corps humain (p. 419).

ïambe Oedipodicque^ enflée, grolfe, comme les auoit Oedipus le diuinateurj qui en Grec fignifîe Pied- enflé (p. 420).

Aeolus. Dieu des vents, félon les Poètes (p. 421).

Sanàlinioniales, A prefent font dides Nonnains. (p. 421.)

Hypenemien. venteux. Ainfi font diftz les œufz des Poulies & autres animaulx, faidz fans copulation du mafle. Defquelz iamais ne font efclous poul- letz, &c. Arift. Pline, CoUumella (p. 422).

AEolipyle. porte d’AEolus. C’eil vn inflrument de bronze clous, onquel ell vn petit pertuys, par lequel fi mettez eaue, & l’approchez du feu, vous voirez fortir vent continuellement. Ainli font engendrez les vents en l’air, & les ventofitez es corpg humains par efchauffemens ou concodion commencée non parfaifte, comme expofe Cl. Galen. Voyez ce que en a efcript noftre grand amy & feigneur monfieur Philander fus le premier liure de Vidruue (p. 422).

Bringuenarilles. Nom faid à plaifir, comme grand nombre d’autres en cefliuy liure (p. 423).

Lipothymie, défaillance de cœur (p. 423).

Paroxyfme. accès (p. 424).

Tachor. vn fie au fondement. Heb. (p. 426.)

Brouet. c’eil la grande halle de Millan (p. 426).

Ecco lo fico. voila la figue (p. 426).

Camp rejlile. portant fruift tous les ans (p. 427).

Voix Stentoree. forte & haulte comme auoit Sten- tor, duquel efcript Homère 5. lliad. luuenal, lib. 13. (p. 438.)