Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 03.djvu/200

Cette page n’a pas encore été corrigée


192 APPENDICE.

interprétée, comme fadement inuentée. Plus y a fur vn pafTaige du fixiefme des Epidémies dudift père Hyppocrates, nous Tuons difputans, à Içauoir mon, Il la face du médecin chagrin, tetricquc, reubarbatif, mal plaifant, mal content, contrille le malade ?<& du médecin la face ioyeufe, fereine, plaifante, riante, ouuerte, efiouyll : le malade ? (Cela ell tout efprouué & certain) mais que telles contrillations & efiouyfTe- mens prouiennent par apprehenfion du malade con- templant ces qualitez, ou par transfufion des efpritz fereins ou ténébreux, ioyeux ou trifles, du médecin ou malade : comme eft l’aduis des Platonicques, & Auerroiftes. Puis doncques que poiïïble n’eft que de tous malades foys appelle, que tous malades ie prenne en cure : quelle enuie eft ce, tollir es lango- reux & malades, le plaifir & pafTetemps ioyeux fans offenfe de Dieu, du Roy, ne d’autre, qu’ilz prennent, oyans en mon abfence la leclure de ces liures ioyeux } Or puis que par voftre adiudication & décret ces mefdifans & calumniateurs font faifiz & empa- rez des vieux quartiers de lune, ie leur pardonne : il n’y aura pas à rire pour tous déformais, quand voyrons ces folz lunatiques, aucuns ladres, autres bougres, autres ladres & bougres enfemble, courir les champs, rompre les bancz, griniïer les dens, fendre carreaux, battre pauez, foy pendre, foy noyer, foy précipiter, & à bride auallée courir à tous les diables félon l’énergie, faculté & vertu des quartiers qu’ilz auront en leurs caboches, croiffans, initians, amphicyrces, brifans, & definens. Seulement enuers leurs malignitez & impollures vferay de l’offre, que fill Timon le Mifanthrope à fes ingratz Athéniens. Timon fafché de l’ingratitude du peuple Athénien^ en fon endroid, vn iour entra au confeil public de