Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 03.djvu/155

Cette page n’a pas encore été corrigée


CHAPITRE XXXVÏII.

147

pafler, fans y refiller par armes : comme fi à honce, iion à gloire, defhonneur & ignominie leurs reuint, non à honneur & proueïïe, auoir de telles gens viAoire. En cefluy defpris Bacchus toufiours ga- gnoit pais, & metoit tout à feu : pour ce que feu & foudre font de Bacchus les armes paternelles : & auant naiftre au monde, fut par lupiter falué de foudre : fa mère Semele & fa maifon maternelle arfe & deftruite par feu & fang pareillement : car natu- rellement il en faift au temps de paix, & en tire au temps de guerre. En tefmoignage, font les champs en rifle de Samos dits Panema, c’eft à dire, tout fan- glant, auquel Bacchus les Amazones acconçeut, fuyantes de la contrée des Ephefians : & les mill toutes à mort par phlebotomie, de mode, que ledit champ eftoit de fang tout embeu & couuert. Dont pourrez dorefnauant entendre, mieux que n’a defcrit Arilloteles, en fes problèmes, pourquoy iadis on difoit en prouerbe commun, en temps de guerre ne mange, & ne plante manthe : la raifon etl, car en temps de guerre font ordinairement départis coups fans refpect, donques « l’homme blefle s’il a celuy iour manié, ou mangé manthe, impoffible eft, ou bien difficile, luy reftreindre le fang. Confequemment eftoit en la fufdite emblemature, figuré, comment Bacchus marchoit en bataille, & eftoit fur vn char magnifique, tiré par trois couples de ieunes pards, ioints enfemble : fa face eftoit comme d’vn ieune enfant, pour enfeignement que tous bons beuueurs iamais n’enuieilliffent, rouge comme vn chérubin, fans vn poil de barbe au manton : en tefte portoic cornes aiguës, au deiïus d’icelles vne belle couronne faiAe de pampre & de raifms, auec vne mitre rouge cramoiiine, & eftoit chauffé de brodequins dorez.