Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 03.djvu/101

Cette page n’a pas encore été corrigée


CHAHITRt XXIIII.

93

Cheualier argenté penfe chofe plus importante : diiïi- mulant fon entreprinfe, & quelquefois qu’il a peu prendre vne Nymphe auree, il la laifle, & pafTe outre, & a tant faift, qu’il s’efl : polé près fes ennemis, en lieu auquel il a falué le Roy aduers, &dic, Dieu vous gard. La bande auree ayant ceiliuy aduertiiïement de lecourir fon Roy fremiiT : toute, non que facilement elle ne puiiïe au Roy fecours foudain donner, mais que leur Roy faluant, ils perdoient leur Cuftode dextre fans y pouuoir remédier. Adonques fe retira le Roy auré à gaufche, & le Cheualier argenté print le Cuftode auré : ce que leur fut en grande perte. Toutesfois la bande auree délibère de s’en venger, & l’enuironnent de tous coftez, à ce que reiFuir il ne puifle ny efchapper de leurs mains. Il fait mille efforts de fortir, les fiens font mille rufes pour le garantir, mais en fin la Royne auree le princ.

La bande auree priuee d’vn de fes fuppoiLs s"el- uertue, & à tors & à trauer cherche moyen de foy venger, aflez incautement : & fait beaucoup de dom- mage parmy l’ofts des ennemis. La bande argentée diiïimule, & attend l’heure de reuanche : & prefente vne de fes Nymphes à la Royne auree, luy ayant drefTé vne embufcade fecrette, tant qu’à la prinfe de la Nymphe peu s’en faillit que l’Archer auré ne fur- print la Royne argentée. Le Cheualier auré intente prinfe de Roy & Royne argentée, & dit bon iour. L’Archer argenté les faluë, il fut prins par vne Nymphe auree : icelle fut prinfe par vne Nymphe argentée. La bataille eft afpre. Les Cuftodes fortent hors de leurs fieges au fecours. Tout eft en meflee dangereufe, Enyo encores ne fe déclare. Aucunefois tous les argcntez enfoncent iufques à la tante du Roy auré, foudain font repouftez. Entre autres la Royne