Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée
91
chapitre xviii.


Truye en espices. Ne vous desplaise si ie le diz. Car ie me sens un peu fasché. Le contraire est veritable. Prenez bien mes motz. La vieille le dict. Ainsi comme la febve n’est veue se elle ne est esgoussée, aussi ma vertu & ma perfection iamais ne seroit mise en renom, si marié ie n’estoys. Quantes foys vous ay ie ouy disant que le magistrat, & l’office descœuvre l’homme, mect en evidence ce qu’il avoit dedans le iabot ? C’est à dire, que lors on congnoist certainement, quel est le personaige, & combien il vault, quand il est appellé au maniment des affaires. Paravant, sçavoir est estant l’homme en son privé, on ne sçait pour certain quel il est, non plus que d’une febve en gousse. Voylà quant au premier article. Aultrement vouldriez vous maintenir que l’honneur & bon renom d’un homme de bien pendist au cul d’une putain ?

Le second dict. Ma femme engroissera, (entendez icy la prime felicité de mariage) mais non de moy. Cor Bieu ie le croy. Ce sera d’un beau petit enfantelet qu’elle sera grosse. Ie l’ayme desià tout plein, & ià en suys tout assoty. Ce sera mon petit bedault. Fascherie du monde tant grande & vehemente n’entrera desormais à mon esprit, que ie ne passe, seulement le voyant & le oyant iargonner en son iargonnoys pueril. Et benoiste soit la vieille. Ie luy veulx vraybis constituer en Salmigondois quelque bonne rente, non courante comme bacheliers insensez, mais assise comme beaulx docteurs regens. Aultrement vouldriez vous que ma femme dedans ses flans me portast ? me conceust ? Me enfantast ? & qu’on dist, Panurge est un second Bacchus. Il est deux foys né. Il est René, comme feut Hippolytus, comme feut Proteus, une foys de Thetis, & secondement de la